Définir la SCPI : principes, fonctionnement, classification

Bien investir dans l’immobilier locatif. Mais comment ? La réponse est simple. La tendance est dans l’immobilier indirect. Budget d’investissement faible, risques mutualisés dans un patrimoine diversifié, rendement élevé. Il y a vraiment de quoi attirer les investisseurs.

C’est sans aucun doute que la pierre papier possède toujours le meilleur profil pour séduire les capitaux. La SCPI en l’occurrence, constitue le choix idéal pour optimiser son placement immobilier.

Principes de la SCPI

Puisqu’on parle d’investissement indirect, l’idée est donc d’acquérir un bien par l’intermédiaire d’un professionnel. Pour définir ce qu’est une SCPI, il suffit de suivre le même principe.

Il s’agit en réalité d’une structure d’investissement de placement collectif dans laquelle il faut souscrire des parts pour avoir accès à un patrimoine immobilier préalablement constitué ou à acquérir ultérieurement. Une fois la souscription faite, le souscripteur devient un actionnaire de la société de gestion.

La société de gestion est l’entité qui se charge de l’acquisition et de la gestion du patrimoine. Dans certaines SCPI, le processus d’acquisition peut inclure des travaux d’aménagement ou de réhabilitation. Mais dans l’ensemble, le gestionnaire s’occupe de prospecter les biens et les locataires, d’acquérir et d’assurer une gestion totale des actifs de ses associés.

Comment elle fonctionne ?

Pour pouvoir financer ses acquisitions, la SCPI réalise une collecte de fonds auprès des potentiels investisseurs. Il sélectionne ensuite ses actifs en fonction de sa stratégie patrimoniale et les met en location afin d’en dégager des revenus réguliers. Les loyers perçus seront distribués aux associés proportionnellement à leurs droits respectifs.

Comme dans tout investissement, le rendement est primordial. Grâce à la qualité de gestion et de ses ressources, la SCPI peut espérer produire un rendement appréciable. Mais il faut rappeler que ce dernier dépend d’un certain nombre de critères. Le taux d’occupation financier et les revenus de trésorerie entre autres.

Classification des SCPI

Investir dans une Société Civile de Placement Immobilier offre trois figures possibles selon les stratégies adoptées par le porteur de part :

  1. la SCPI de rendement,
  2. la SCPI de valorisation et,
  3. la SCPI fiscale.

Ces trois types d’investissement sont engagés dans un objectif de long terme. Ils exposent chacun leurs avantages comme leurs inconvénients. Mais le choix s’oriente beaucoup plus vers la première en raison des revenus réguliers qu’elle génère et de la qualité des actifs ciblés.